, , , , , , , , , , , ,

Bonne Année 2019 !

Toute l’équipe du Bureau Montagne vous souhaite ses meilleurs voeux pour la nouvelle année !
Qu’elle soit pleine de belles montagnes, de rencontres, de bonne santé et de bonne humeur !

 

, , , , ,

La montagne en cadeau

Vous calez pour vos cadeaux de Noël ?

Offrez du sourire, du grand air et du plaisir à vos proches !
Le choix est vaste, devinez ce qui surprendra le plus ?

Une sortie en raquettes à neige ? Une rando pleine lune (suivie d’une raclette) ? Une rando estivale pour observer isards, rapaces et marmottes ?

Un plouf en aquarando ou canyonning ? Une forêt mystérieuse, un sommet, un lac ?

Un coucher de soleil en été ?

De nombreux cadeaux au choix à partir de 16€ la demi-journée et 26€ la journée.

Offrez un bon cadeau et les personnes choisiront librement la date.

Baladez vous sur notre site, contactez nous pour plus d’infos et reservez par mail ou tel au 06 51 22 41 89.

Nous on adore partager la montagne, et vous ?

 

,

Préhistoire en Ossau

Il y a 14 000 ans alors que le glacier d’Ossau, avait laissé place à ce que que l’on appelle aujourd’hui le “Bassin d’Arudy”. Dans la vallée, s’étendait une vaste steppe couverte d’armoises, où poussaient de ci de là, des pins et des bouleaux. De grands troupeaux, de rennes et de chevaux y pâturaient durant l’été. Sur les Rochers du Laroun, de Poueymau, d’Anglas, Malarode, Houn La, de Saint Michel et Sainte Colome, les isards et bouquetins y avaient élu domicile. De ce que l’on sait du résultat de fouilles archéologiques, les premiers hommes de la Vallée d’Ossau, chasseurs cueilleurs, vivaient dans les grottes au pied des falaises d’Arudy bien à l’abris des prédateurs. Leur présence n’était que saisonnière car le climat rigoureux de cette fin de glaciation, les obligeait à redescendre plus bas en suivant les troupeaux d’herbivores qui hivernaient dans les plaines de Gascogne.

Pour essayer de retrouver l’histoire de ces premier habitants de la Vallée, nous proposons aux écoles, une journée entre le Musée d’Arudy et le terrain où nous allons manipuler et expliquer des objets découverts lors de fouilles archéologiques. Nous allons aussi par une petite randonnée visiter le porche d’une de ces grottes, en évoquant tout le long, la vie bien singulière de ces premiers hommes déjà transhummants.

Les photos ci-dessous on été faites lors de notre dernière sortie avec une classe de 5 ième du Collège de Nay. Ils avaient combiné une demi-journée préhistoire et une demi-journée escalade sur le rochers école d’Arudy.

Arrivée dans le porche de la grotte

On observe, on commente

On remonte quelques mètres

Histoire de se mettre dans l’ambiance

Et d’imaginer comment pouvait-on vivre dans le noir frais et humide d’une grotte

Le porche et ses stalactites

Le retour dans une végétation presque luxuriante qui n’a rien de commun avec celle connue des hommes préhistoriques

L’installation d’une petite corde a été nécessaire pour le plus grand bonheur des enfants car le terrain mouillé à cet endroit était très glissant

En fin de balade, à l’aide d’une grande frise du temps, on essaie de replacer l’époque que nous avons visitée.

Eclats, racloirs, grattoirs et burins. Silex, collection du Musée d’Arudy.

Au milieu des objets retrouvés dans les grottes habitées d’Arudy : reconnaitre les fragments d’os, les dents de chevaux, les éclats et les différents outils de silex.

,

Au fil de l’eau … de la source au robinet

Une journée sur le thème de l’eau, sur le Plateau du Bénou, qui commence par une petite expérience toute bête en mettant un bol transparent sur l’herbe au soleil … S’en suit tout un échange sur l’eau de la neige de la montagne aux torrents et rivières en passant par les nuages qui nous ont tourné autour sans jamais trop nous mouiller (la chance!).

Nous partons ensuite en balade en suivant les méandres de l’Arriu Tortes jusqu’à sa perte, un endroit étonnant où toute l’eau du ruisseaux disparaît sous terre. Nous continuons alors à la recherche de l’eau … Mais où est passé l’arriu Torte ?

En descendant à Houndas, nous retrouvons l’eau qui ressort au pied de la morraine au lieu dit des Fontaines de Houndas. Serait-ce une partie de l’eau de l’arriu Tortes ? Combien de temps met elle à faire son chemin sous terre ? Des fontaines magiques, fontaines des fées qui inondent une bonne partie du plateau.

Nous partons à la pêche aux animaux aquatiques des lieux, en prenant bien soin de remettre tout le monde à sa place. Larves de Perles, d’Ephémères, Portes bois, Erystales, Planaires, Larves de libellules au masque effrayant,Sangsues, Dytiques voraces; tout un monde minuscule qui grouille sous nos loupes et nous indique en fonction des espèces la qualité de l’eau.

Après la pèche le pique-nique est bien mérité à la Chapelle de Houndas.

L’après midi se passe à Bilhères en Ossau à visiter le captage de la source, la station de potabilisation du village et la station d’épuration au procédé innovant par phragmifiltration … oui je l’ai dit ! Pour faire plus simple, les eaux usées sont répandues dans des bassins de roseaux : les Phragmites qui favorisent le développement de bactéries mangeuses de nos pollutions. L’eau ainsi nettoyée est rejetée à l’Arriubeigt. Elle rejoindra le Gave d’Ossau, d’Oloron, de Pau puis se jettera dans l’Adour pour rejoindre l’Océan.

Ces journées à destination des écoles de la vallée d’Ossau ont été réalisées en partenariat avec la Communauté de Communes de la Vallée d’Ossau et la commune de Bilhères en Ossau sans qui la partie distribution et traitement de l’eau n’aurait pu être réalisée. Elle nous a fait la plus grande confiance en nous donnant les clefs et l’autorisation de visiter toutes ses installations. Nous la remercions sincèrement.

Le long de l’Arriu Tortes

La perte

Les Fontaines de houndas

La pêche aux bébêtes

En petits groupes

Sous les cailloux, les portes bois ou larves de Phryganes

On observe à la loupe

On patauge aussi. Vives les bottes !

La loupe outil indispensable

qui permet de déterminer les plus petites larves.

Larves de Phryganes ou Portes Bois

Passoire et gobelet pour recueillir les nageuses

Plaisir d’observer, de découvrir.

Visite de la station de potabilisation. Traitement de l’eau aux ultra-violets

Station d’épuration avec ses bassins de Phragmites

 

,

Le Train de l’ours

Nous sommes tous contents de vous annoncer que nous avons retrouvé notre randonnée fétiche de l’été : la descente du vallon de Soussouéou depuis le terminus du petit train d’Artouste.

Si on l’aime c’est parce qu’elle est rare et que pour la réaliser sans que celà devienne une “bavante” nous avons besoin de la collaboration de la station d’Artouste pour remonter en télésiège à la Sagette. Après 2 ans de “standbye” voilà que nous pouvons à nouveau utiliser en exclusivité le télésiège de l’ours. Merci à Alti Service pour ce renouvellement de collaboration.

Les dates sont :
les jeudis 5, 12, 19 et 26 juillet
2, 9 et 16 août 2018

Le tarif :
Adultes : 42 €
Enfants (de 10 à 17 ans) : 35 €
Départ assuré à partir de 4 personnes. Groupes constitues de 12 personnes maximum
Groupes (15 max) : 195 € + prix du train par personne (date supplémentaire sur demande)
Engagement privé (15 max) : 195 € + prix du train par personne (date supplémentaire sur demande)

Vous trouverez toutes les infos sur notre site ici

, , , , , , , , , , ,

Bonne Année 2017

Meilleurs voeux avec plein de belles balades et de bons moments en montagne !

,

Traversée de Aule à Er : La montagne des bergers

Une bien belle traversée entre les vallons d’Aule et Er avec les randonneurs de Pyrénéa Sport de Pau. Le thème de la journée était le pastoralisme et l’épigraphie pastorale. Un bien beau prétexte pour réaliser par la même une randonnée originale et sportive, loin des sentiers battus et de la foule du premier week-end ensoleillé de l’été.

Sortie du bois d'Aule

Sortie du bois d’Aule

Ruine de Cabane au dessus de la Cabane d'Aule. 1700m Les ruines les plus hautes sont les plus anciennes car à l'époque des premiers pasteurs, la forêt allait bien plus haut que de nos jours.

Ruine de Cabane au dessus de la Cabane d’Aule. 1700m. Les ruines les plus hautes sont les plus anciennes car à l’époque des premiers pasteurs, la forêt allait bien plus haut que de nos jours.

Dans la montée au col entre les Pic d'Aule et Aulère

Dans la montée au col entre les Pic d’Aule et Aulère. En bas le lac de Bious Artigues.

Vue sur le vallon d'Aule, le lac d'Aule, le Tron Garrié et Soum d'Aas.

Vue sur le vallon d’Aule, le lac d’Aule, le Turon Garrié et Soum d’Aas.

Au Col et l'Ossau en toile de fond

Au Col. L’Ossau en toile de fond.

Laquets au dessus de la cabane d'Er

Laquet au dessus de la cabane d’Er

Deuis le Couret entre les Pics d'Aule et Er, vue sur le vallon de Gazies, les Trois Soeurs, le Capéran de Sesque et Les Sérous. En bas du grand éboulis, la cabane de Gazies

Deuis le Couret entre les Pics d’Aule et Er, vue sur le vallon de Gazies, les Trois Soeurs, le Capéran de Sesque et Les Sérous. En bas du grand éboulis, la cabane de Gazies

Coté Er, la cabane, l'Ossau au fon et la crête de Socques avec tout au fond le pic d'Enfer

Coté Er, la cabane, l’Ossau au fon et la crête de Socques avec tout au fond le pic d’Enfer

Pierre Salle Simon Carrère les bergers d'Er 1915

Pierre Salle Simon Carrère les bergers d’Er 1915

La sale guerre gravée dans la montagne.

La sale guerre gravée dans la montagne.

Simon Bonnecaze, l'artiste

Simon Bonnecaze, l’artiste

Pierre Salle, dislexisme ou graphisme, de nos jours les graffeurs et graphistes se jouent du sens des lettres !

Pierre Salle, dislexisme ou graphisme, de nos jours les graffeurs et graphistes se jouent du sens des lettres !

Pierre gravée sous le Pic d'Er

Pierre gravée sous le Pic d’Er

Jean Mourasse et toujours Pierre Salle très productif en gravures

Jean Mourasse et toujours Pierre Salle très productif en gravures

Pas loin de la source, un berger de laruns sur les paturages de Gère Belesten

Pas loin de la source, un berger de laruns sur les paturages de Gère Belesten

la plus ancienne des inscriptions lue est de 1852 mais on voit bien que dessous, une multitude se sont effacées.

la plus ancienne des inscriptions lue est de 1852 mais on voit bien que dessous, une multitude se sont effacées.

Vue sur le Ger, Cézy et Jaout dans la descente rive gauche du vallon d'Er

Vue sur le Ger, Cézy et Jaout dans la descente rive gauche du vallon d’Er

Descente sur le lac d'Er au fond le Lurien

Descente sur le lac d’Er avec au fond le Lurien